« Connais-toi toi même et tu connaîtras l'univers et les dieux »

 

 

     La Médecine des Actes en quelques mots.

     Le corps ne se dérègle jamais par hasard. Chaque atteinte est d’une précision inouïe, d’une intelligence si fine qu’elle indique de façon extrêmement pertinente l’acte attendu dans les circonstances où elle survient.

     La Médecine des Actes est une méthode d’accompagnement des malades prenant en compte le vécu intime des patients lors d’une maladie quelle qu’elle soit.

     C’est une approche complémentaire aux démarches de soins de toutes natures.

    C'est une médecine qui propose de développer un art du soin dans lequel les 3 dimensions de l’être humain - physique, psychique et spirituelle - sont prises en compte, aboutissant à une gestion saine et responsable du patrimoine santé.

    C’est une médecine du sens qui s’intéresse autant aux manifestations extérieures (les désordres du corps et les réactions émotionnelles) qu’à la souffrance intérieure du patient. Le corps et l’esprit ne sont ni opposés ni séparés, les douleurs de l’un témoignent des souffrances de l’autre. Le fonctionnement du corps, qu’il soit sain ou malade, se révèle être un langage de sens précis, exact reflet du cheminement et des soubresauts de la conscience en quête d’évolution. La maladie participe à ce cheminement de l’être et de la conscience. Elle est messagère ou indicatrice.

 

     La Médecine des actes intègre la dimension évolutive de l’humain.

Elle offre un moyen d’accompagner les patients dans une démarche destinée à rencontrer le sens de l’événement maladie qui les touche.

Elle permet des modalités d’éducation à une gestion saine et responsable de sa santé.

 

     Cette médecine trouve sa place aussi bien sur le versant curatif du soin, en traitant la souffrance intime dont la maladie est le reflet, que sur le versant préventif, en proposant aux patients la mise en place d’une hygiène personnelle consciente et responsable.

 

     Toute maladie est le reflet d’une souffrance intime qui n’a pas pu s’exprimer autrement.

Objectifs :

 

  • Préserver ou entretenir hygiène physique et hygiène psychique (s’occuper de ses petites douleurs au quotidien ou chercher comment être meilleur).

  • Aller vers le meilleur de soi, en acceptant ses fragilités ou petitesses, pour découvrir ses forces et ses grandeurs

 

Dans la maladie :

  • Apprendre à prendre soin de soi.

  • Mettre du sens sur ce qui m’arrive pour en tirer un enseignement.

Médecine des actes